Les thérapies

On peut différencier les différents types de thérapie en fonction de l’origine de la difficulté et de sa durée.

La Thérapie de soutien

Le soutien thérapeutique vise à soulager des symptômes (tristesse passagère, insomnie,…) et non à s’engager dans un travail psychothérapeutique à long terme. Il est donc de courte durée et la fréquence varie en fonction de la demande du patient. Le soutien s’arrête quand le patient se sent soulagé et qu’il souhaite donc mettre un terme aux séances.

La psychothérapie

La mise en place d’une psychothérapie nécessite une à plusieurs séances. Celle-ci permet de s’assurer du désir du patient de s’engager dans un travail psychothérapeutique plus approfondi, et ainsi, de déterminer avec lui les modalités exactes de la thérapie : temps, fréquence.

              Thérapie individuelle

Ce type de thérapie, d’inspiration analytique, est destiné aux adultes, aux adolescents et aux enfants ayant des difficultés engendrées par un évènement de vie douloureux ou des troubles psychologiques.
Le cadre de cette thérapie est plus rigoureux que la thérapie de soutien. Les séances sont espacées de façon régulière.

            Thérapie de couple

La communication joue un rôle prépondérant dans l’équilibre d’un couple. L’intervention d’une tierce personne, le psychologue, peut aider à rétablir un dialogue. Il permet de mettre à jour ce qui se rejoue des éléments de l’histoire de vie de chacun. Cela se traduit souvent par des désaccords sur des choses banales comme, l’argent, les taches ménagères, mais ceci n’est que la partie visible de l’iceberg. Le thérapeute rend alors compréhensible la position et les rôles de chaque conjoint.

            Thérapie familiale

Echec scolaire, dépression, phobies, comportements alimentaires anarchiques, repli sur soi, tentative de suicide, délinquance, conduites addictives… Les difficultés d’un membre de la famille signalent une souffrance familiale.